Toxine botulique

La toxine botulique ou botox

Toxine botulique ou botox, La Roche sur Yon pratiqué par un médecin esthétique de La Roche sur Yon

Utilisée en France depuis 1985 pour traiter les spasmes et les contractures musculaires, la toxine botulique est maintenant utilisée en médecine esthétique avec des doses extrêmement diluées pour lisser certaines parties du visage. En effet, cette substance, secrétée par une bactérie, diminue la contraction musculaire de façon transitoire.

Ce traitement peut-être utilisé en prévention sur les ridules dès la trentaine, en particulier la ride du lion, avec des injections très faiblement dosées et poursuivi sans limite d’âge.

Le rôle de la toxine botulique est d’affaiblir la capacité du muscle à se contracter. Si les rides ne sont visibles que lors des mimiques, et n’apparaissent pas au repos, l’effet est immédiat. A contrario, si les rides sont présentes même au repos, il faudra attendre plus longtemps pour qu’elles disparaissent, et ne pas trop espacer les séances pour que la ride ne se reforme pas dans l’intervalle. On peut aussi coupler ce soin à des injections d’acide hyaluronique pour optimiser le résultat.

Au fil des séances réalisées tous les quatre à six mois, les résultats se prolongent car les patients contractent leurs muscles moins intensement. Une à deux séances d’entretien par an peut suffire. L’effet, maximal environ 15 jours après l’injection, se maintient plusieurs semaines et disparaît progressivement. Après la première séance, il arrive que certains patients ressentent de légers maux de tête qui s’amendent très rapidement.